Espace de partage
A lire en ce moment
La Pmev concrètement
Echanger sur la Pmev
Connexion...
 
Liste des membres Membres : 7210

membres 5 derniers membres :
NGHowardZS   BryanbenOE   KennethZonnaTD   francesie11   mirandakl11   
membres Visites du jour : (9) lciullodext    hunchkris    butler10    ttebergeaupaule    kbsackdean    ssleeveswedding    eenglerholl    neveninggown    nsteinerik   

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne :
  Anonymes en ligne : 16

Total visites Total visites: 8632579  

Contact - Infos
Archives
des nouvelles


+ Année 2013
+ Année 2011
+ Année 2010
+ Année 2009
+ Année 2008
+ Année 2007
+ Année 2006
+ Année 2005
+ Année 2004
Emplois du temps - Des emplois du temps

Date de création : 01.08.2004 12:27
Dernière modification : 04.09.2009 21:11
Catégorie :
Page lue 117372 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article


Réaction n°4 

par _Laurent_P le 24.08.2004 23:18

Le bilan va permettre d'apporter un éclairage nouveau, ou sous un autre angle d'un problème rencontré. Comme son nom l'indique, il sert à faire le point, "le bilan" de ce que la classe sait ou croit savoir sur un problème, une notion donnée. C'est un moment d'échange, d'argumentation.
Un bilan en conjugaison portera sur la forme que prennent les terminaisons des verbes selon le temps et la personne alors étudiés. Il s'agira à proprement parler d'ORL. Il pourra se finir sur une trace écrite permettant la mémorisation des conjugaisons.
Tu peux consulter cet article de François Chabot sur le bilan :
http://www.pmev.fr/articles.php?lng=fr&pg=74
cordialement

Réaction n°3 

par Elise le 19.08.2004 14:47

Merci beaucoup pour votre éclairage et ses justifications qui me semblent après coup évidentes !
Je me permets d'abuser de votre gentillesse et de votre savoir pour poser une autre question : l'effet vicariant pousse l'enseignant à se placer plus du côté médiateur que transmetteur. Donc ses interventions pédagogiques sont beaucoup plus limitées, d'accord. Mais comment joue l'effet vicariant dans le cas d'apprentissages tels que conjugaison (par ex, c'est-à-dire à partir du moment où il n'y a pas vraiment besoin de compréhension mais plus de mémorisation) ? Quel rôle a alors le bilan ? Les élèves peuvent-ils avoir constamment un outil-référence (tableau de conjugaison pour suivre le même exemple) lors du TI ? Merci de m'apporter quelques précisions sur ce sujet, ou de me dire où chercher (ce site est immense, je n'ai pas encore tout lu !)
Elise

Réaction n°2 

par Michel MONOT le 19.08.2004 00:22


Sauf cas particulier d'enfants qui gèreraient leur travail de manière trop incohérente, il nous parait préférable - et de très loin - de laisser les élèves libres de choisir leur tâche ou du moins - car c'est vous qui aurez défini pour l'essentiel la liste des tâches - le moment de l'exécuter.

Laxisme ? Pas du tout ! La raison me parait claire : CHOISIR implique au préalable d'analyser les tâches proposées et constitue donc une première entrée dans l'apprentissage concerné et plus généralement dans la "métacognition". Est-ce que je sais faire ou non ? Je vais essayer. Je crois savoir faire ou comprendre que ....; mais je ne suis finalement pas sûr : en écoutant les autres au moment du bilan, j'y verrai plus clair.

Donc, sauf situations particulières : pas d'horaire ou de matière imposée, fiches de maths et de français en même temps.

Que deviennent alors les horaires officiels ? Difficiles à vérifier s'ils n'apparaissent pas clairement à l'emploi du temps…. Mais c'est mal poser le problème, c'est ignorer que depuis des lustres les collègues ont des emplois du temps conformes aux horaires officiels sans que les résultats obtenus soient satisfaisants pour tous les élèves.

L'important pour nous - car nous sommes et restons résolument LEGALISTES et attachés aux idéaux républicains - n'est pas l'horaire officiel, mais plutôt le PROGRAMME officiel. TOUT FAIRE pour que ce programme passe effectivement, au dépends s'il le faut du respect formel d'horaires officiels fixés un peu arbitrairement, sans tenir compte des réalités de l'apprentissage et des cas particuliers.

Aux critiques qui peuvent surgir ici ou là, nous répondons que si l'horaire imposé est censé permettre tel volume d'apprentissages, et que si nous constatons que les apprentissages en cause ont effectivement été effectués, c'est que l'horaire officiel a été d'une manière ou d'une autre respecté.

Vous indiquez par ailleurs qu'il s'agit de votre premier poste…. La PMEV se révèle assez efficace et rapidement gratifiante, mais la mise en place, l'apprentissage de nouvelles règles de fonctionnement, ne vont pas sans poser quelques problèmes. Pensez y.

Bon courage.



Réaction n°1 

par Elise Mascret le 18.08.2004 08:26

Bonjour,
j'ai découvert la PMEV il y a deux jours et j'ai déjà pris ma décision : je me lance ! Et la rentrée approchant à grand pas (c'est le 25 !), je passe tout mon temps libre sur le site à la recherche d'informations pour la mise en oeuvre. Le tout commence à se préciser mais néanmoins il me reste quelques interrogations sur l'emploi du temps : doit-on imposer l'horaire et la matière étudiée ? ne peut-on pas proposer pour la matinée les fiches de français et de maths en même temps, au libre choix des élèves ? Vraie question sans réponse ...
Merci d'éclairer ma lanterne.
Elise
PS : accessoirement, c'est aussi ma première rentrée
DébutPrécédent [ 1 2 ] SuivantFin

^ Haut ^